• Babel ? Yo !

    Seuls les plus assidus de nos lecteurs ont déjà entendu parler du projet Babel. C'est un peu comme le serpent de mer, en fait. Mais en moins gros quand même.

    A l'origine, c'est une idée de proposition de jeu formulée par David. Brillante. Il s'agit, en très gros, d'imaginer un multivers dans lequel on puisse jouer dans l'ensemble des mondes de livre, c'est-à-dire dans les milliers d'univers de fiction créés par les romanciers du Moyen-Age jusqu'à nos jours.

    David étant... euh... occupé. Voilà. J'ai repris l'idée pour lui apporter un certain nombre d'obsessions personnelles à base de Jorge Luis Borges, d'Arturo Perez-Reverte, etc. et, bien sûr, de vieux papiers qui sentent son historien à dix lieues à la ronde.

    Au final, le jeu possède à mon goût un potentiel certain, oscillant entre l'occultisme contemporain, le réalisme magique et le franchement portenawak d'univers rôlistes comme La Méthode du Dr Chestel ou Hystoires de fous. Franchement, à mes yeux, ça le fait bien (cœur avec les doigts).

    On peut alors se demander ce qui peut conduire ce projet enthousiasmant à hanter les kick ass de ce blog depuis, fouiouiou, 2011 en fait (le moteur de recherche interne du blog est d'une froide cruauté...).

    D'une part, il y a l'explication davidienne : pas de David, pas de Babel.

    D'autre part, il y a l'explication Terra Incognitesque : l'idée du jeu nous est venue pile quand les XII Singes (loué soit leur nom !) sont venus me proposer l'édition de TI. Le choix était vite fait. Depuis, les neuf livres et livrets (oui, Monsieur !) de TI m'ont pris "un peu" de temps. A noter que l'explication marche impeccablement aussi avec les mots-clefs Di6dent et Fix.

    Enfin, il y a, il faut bien l'avouer, quelques difficultés internes. Principalement, le système de jeu est, pour le moment, du caca. Je l'ai donc jeté à la poubelle et je fais des essais pour trouver quelque chose de mieux adapté à la nature bicéphale du jeu (un coup monde de la Vraie Vie TM, un coup monde de livre) mais aussi à la diversité des ambiances possibles dans un jeu de type multivers. Un système générique déjà existant sous licence ouverte ? Et pourquoi pas ? A suivre.

    Il y a aussi l'identité précise de certaines parties du jeu, notamment le monde de la Bibliothèque qui sert d'interface entre le monde des réels et celui des imaginés. Après l'avoir imaginé en fantasy un peu dark puis en steampunk un peu trop classique, je suis maintenant attiré par une ambiance et une esthétique rétro très influencée par les Cités Obscures de Schuiten et Peters. Cela dit, comme on voit, ça peut encore changer ;-)

    Babel ? Yo !

    Et puis, il y a aussi la nécessité de faire saisir le jeu à autrui, par la démonstration bien sûr, mais aussi par la lecture (pratique pour les éditeurs quand même...). Et c'est là où Babel revient en haut de la pile. Je me suis enfin attelé à la rédaction de deux scénarios (sans références techniques, donc) n'existant pour le moment que sous forme de post-it... euh, sous la forme de notes manuscrites.

    Je ne sais pas encore si ça va donner quelque chose mais j'obtiens une confirmation : c'est un univers bien plaisant à arpenter la plume à la main. Et c'est déjà beaucoup.

    « Les Revenants Gris ClairsBarbarians of Lemuria (la redif') »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :