• C’est la guerre ! (1ère campagne)

    20015-G.jpg Dans le futur des jeux de guerre avec figurines, il n’y a que, euh… la guerre ! Comme souvent, c’est un vétéran (assez «trigger happy» dans son genre, il faut bien le dire…) qui a tiré le premier : Croc. Mais avant que ça ne commence à défourailler dans tous les coins, revenons sur les épisodes précédents.

    Choisis ton camp camarade !

    Depuis déjà presque 9 mois, avec l’annonce de la reconversion de Rackham dans le jouet en plastique pré-peint, et simultanément les premiers soupçons de gros soucis financiers les concernant, la plupart de ceux qui suivent un peu l’actualité dans le domaine des petits soldats ont compris que la rupture était désormais inévitable entre les tenants du plomb et ceux du plastique. Et au-delà de ça, entre les figurinistes purs et durs et les gameurs gogoconsomateurs. Mais aujourd’hui que le bébé pointe son nez on ose à peine le regarder ! Bon ok, ce n’est pas le premier de son espèce, mais bon sang, qu’il est laid ! Il paraît qu’il s’appelle Confrontation, l’Age du Rag’narok (CAR), mais il paraît aussi que contrairement à son illustre prédécesseur, ce n’est plus un jeu d’escarmouche. Alors, grosse surprise ? Pas vraiment.

    Il faut dire que les bonhommes à collectionner (ou pas) en plastique plus ou moins mou et plus ou moins mal barbouillé d’avance avaient fait leur entrée depuis déjà un bon moment (Wizkids, D&D Mini et compagnie) quand les choses se sont emballées. Mais avec le passage du fleuron de la figurine fantastique en plomb moulée à la louche à l’ancienne dans le camp du plastique pré peint, la rupture est consommée et ce revirement de tendance laisse à beaucoup comme un goût de trahison dans la bouche.

    Le plus étonnant dans tout ça, c’est encore que pendant que l’équipe dirigeante de Rackham était occupée à basculer du côté obscur, en envoyant se faire foutre dans les grandes largeurs tous leurs fans et tous leurs anciens meilleurs clients, le Grand Ennemi d’hier s’est mis à jouer les gentils. En effet, GW, ex cible préférée de tous les ennemis du grand capital s’est rappelée qu’ils avaient inventé*1 un truc de leur côté : le zhobby. Alors leur Porte-Etendard, Jervis Johnson, s’est mis à dire des trucs du genre «(…) certains d’entre vous (dirons) qu’ils n’ont rien à faire de la peinture et qu’ils se contentent très bien de figurines non peintes pour jouer, ou de morceaux de cartons, ou de pions en bois, ou je ne sais quoi encore*2. Un tel argument me paraît d’une pertinence douteuse, car je suis sûr que si une chose unit tous les hobbyistes de ce monde, c’est le désir de posséder de belles figurines Citadel*3 peintes avec talent. D’aucuns, pour une raison ou pour une autre*4, n’ont pas la volonté d’atteindre cet objectif et se replient sur de tels ersatz. Cependant, s’ils pouvaient avoir sur-le-champ une armée peinte de main de maître, ils ne se feraient pas prier pour remplacer leurs misérables substituts», et à citer deux camarades de fumette, John StallardLa peinture est comme l’air qui nous entoure, on n’y, fait pas attention mais elle nous est indispensable») et Alan Merrett («Notre Hobby est un passe-temps artistique émaillé de plaisirs ludiques») *5. Bref, ça sent la grosse chambre, et je crois qu’on peut dire que nos amis les anglais ont sorti les barbelés. Ah, et puis aussi une nouvelle gamme de peinture nommée Fondation, censée faciliter grandement le travail des peintres du dimanche (au propre comme au figuré) dont il faut bien dire qu’elle est prodigieuse. A se demander pourquoi on n’avait pas eu ça avant.

    Où ça, qui ça, quoi ça, quand ça, combien sont-ils ?!?

    D’autres sociétés sont en train de prendre le même virage, malheureusement serait-on tenté d’écrire. Reaper par exemple, qui lance une gamme nommée Legendary Encounters. Légendaire, ça m’a tout l’air d’être le mot. Privateer Press aussi, qui va sortir un jeu pré-peint sur le thème des monstres et des gros robots japonais genre Godzilla contre Goldorak
    (
    http://www.privateerpress.com/monsterpocalypse/default.html).
    Mais il s’agit de diversification, pas de reconversion puisque cela se fera en parallèle de leurs excellentes gammes classiques. Du moins jusqu’à nouvel ordre. Dans ce contexte, même l’avenir du géant GW pose question !

    Cette fois-ci ça va chier !

    Tout le monde connaît Croc et on ne compte plus ses faits d’armes. Dans le domaine de la figurine il s’était illustré il y a quelques années en agressant sauvagement au détour d’un Ravage les nazes qui viennent jouer avec des armées même pas peintes, ou juste basées en blanc à la bombe (un petit peu les ancêtres des gameurs adeptes du pré peint si vous voulez). Or il se trouve que cet individu louche est l’un des deux concepteurs d’Hell Dorado, le jeu d’escarmouche qui monte et qui compte bien fouler de ses semelles de plomb la dépouille de Confrontation et accueillir sur son sein maternel tous ses adeptes désorientés. Et c’est une nouvelle fois dans Ravage, en deuxième de couverture s’il vous plait, et pile en face d’un édito illustré par la couverture de Confrontation, L’âge du Rag’Narok qu’il accomplit sa forfaiture. Ce tacle au niveau des genoux prend la forme d’une page de pub pour Hell Dorado qui proclame en titre : «Profitez de la trêve des confiseurs, refusez la Confrontation !» Je crois que le message est clair les petits gars, les mouches on changé d’âne et le chèque de fin d’année de mémé sera mieux dans la poche d’une équipe sympathique et d’une société qui produit de belles figurines en France, plutôt que dans celle d’un gars*6 qui vient en un temps record de se mettre tout le microcosme à dos, et dont les playmobils© sont en train d’arriver à pied, par la chine, peut être à temps pour la noël s’ils ont le vent dans le dos.

    Bouddha, bouddha, bouddha !

    On a beau être un pauvre débile attardé et immature, on peut quand même s’accorder deux secondes de pause entre deux parties de petits bonhommes pour retrouver un brin de conscience vaguement politique et citoyenne, voire tout simplement pour se demander si on ne serait pas en train de nous prendre pour des dindes (c’est la période) ? En ce qui me concerne, il y a quand même plusieurs choses qui ne me passent pas le nœud de la gorge, comme à beaucoup de joueurs français d’ailleurs, si j’en crois les conversations sur les salons, dans les boutiques ou sur les forums. Par exemple, est-il bien éthique d’acheter chinois ? Mais aussi : comment comprendre qu’on nous vende du plastique au prix du plomb ? Et même – pourquoi se gêner – 50% plus cher que le plomb ? Ou encore, même si au point où on en est ça devient anecdotique : comment se fait-il que Rackham se permette de suspendre (voir pis) la parution de Cry Havoc sans informer les abonnés ? Et puis il y a le point clef : la qualité du produit final. Si on se fie aux visuels mis en avant ça a l’air d’être du tout bon, mais il y a embrouille, et même grosse embrouille, puisque non seulement la peinture (réalisée par les peintres du studio) des modèles mais également le matériau utilisé pour les mouler (de la résine et non du plastique) sont différents du véritable produit afin de le rendre plus attractif. Circonstance aggravante, toutes les comparaisons entre les anciens modèles en plomb et les futurs modèles en plastique qui nous sont proposées sont conçues pour tromper le client ! Par exemple (merci à Raven d’avoir été vigilant pour nous tous sur ce coup là), la comparaison que vous pouvez voir en illustration et qui a beaucoup circulé est une supercherie car la figurine plastique est comparée à la version 1 d'Abel qui date de plus de 8 ans. Une nouvelle version d'Abel est sortie avec la boite d'état major : elle est beaucoup plus fine est plus réussie que la version plastique. Ensuite la photo ne montre pas les lignes de moulage de la figurine pré-peinte*7, qui sont plutôt grossières (ça se voit mieux de dos).

    (à suivre...)

    *1: enfin quand je dis inventé, faut s’entendre. Quand on connaît GW, on sait que ça veut dire pompé à droite et à gauche et remis ça à leur sauce avec la puissance de communication qu’ont les grosses machines commerciales.
    *2: Euh, au hasard, des figurines en plastique pré-peintes Jervis ?

    *3: tant qu’à faire.

    *4: comme par exemple, c’est des larves ?

    *5: White Dwarf 159, juillet 2007, page 82 à 84.

    *6 : certains appellent cet ancien de GW «Mister Bey» et d’autres «l’autre andouille». Enfin ceux qui sont polis l’appellent comme ça. Les choses ne se sont pas arrangées depuis les propos méprisants qu’on lui prête (sur le Forum de Créafigs) concernant les «gaglus». Quel genre de monstre est-ce là, le gaglu, vous demandez-vous peut-être. Abréviation toute aussi originaire de GW que son présumé locuteur, le gars-glue est ce fan-boy collant qui traîne dans toutes les boutiques qui se respectent, prêt à tout pour obtenir la dernière info de geek, un stage même non rémunéré et je suis même prêt à payer, ou pourquoi pas – un jour lointain – le nirvana : être embauché pour «faire de sa passion un métier».

    *7 : D’ailleurs on ne dit plus «pré-peinte» chez Rackham, mais «peinte». Nuance ?

    « Il est pas là ! C'est le grand jour (quand même) !!C’est la guerre ! (2ème campagne) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Janvier 2008 à 11:38
    Oulà, quel article virulent ! Autant je vous suivais sur Black Box (vos propos m'ont bien fait rire !), autant là....
    Le plastique prépeint n'est évidement pas une option pour les peintres de figurines, mais pour les joueurs ! C'est l'éternel débat entre peintre et joueur que vous resortez là. Or, un jeu de figurines, n'est-ce pas d'abord pour jouer ?
    Il est vrai que Rackham va arrêter probablement sa gamme non peinte en métal, mais les peintres ou nostaliques vont pouvoir acheter leur produit au rabais, en solde. Et si vraiment tous les peintres l'avaient déjà fait, en serions nous là ?
    Je suis d'accord avec vous, les nouvelles figurines Confrontation ne sont pas belles, pour le moment (regardez les progrès d'AT-43), mais les règles valent le détour (encor une fois, pour un joueur !).
    Et pour finir, que les peintres se conslent, il reste de nombreuses gammes en métal non peint (vous citiez les Reaper notament).
    Désolé  d'être un peu long et bravo pour la qualité de votre blog que je ne me lasse pas de lire.
    2
    Mercredi 9 Janvier 2008 à 19:16
    De tous les trucs que j'ai pu lire sur Rackham et le prépeint depuis largement un an, c'est sans doute le mieux écrit, du style de l'humour, des contrepétries cachées. Je suis pas forcément d'accord avec tout ça mais au mois ça se lit agréablement. Je crois que je vais passer souvent sur ce blog moi.

    Juste un truc pour débattre quand même : "la tromperie" sur la qualité du produit en se basant sur des photos commerciales... c'est une pratique répandue dans tout marketting pour un tas de produits (et faut être naïf pour y croire). Mes figurines Tannhäuser, à l'ouverture de la boîte ne ressemblaient pas vraiment aux photos officielles non plus. Je m'y attendais.

    Le problème vaut surtout pour les commandes par correspondance. Parce qu'au moins les figurines "pré-peintes" de R. sont vendues en blisters transparents et le client potentiel peut vérifier en boutique ce qu'il va ou non acheter. WYSIWYG.

    Je suis joueur d'AT-43 et quand des photos de promo sortent, je les considèrent comme n'importe qu'elle photo de promo de figurines : juste une indication de l'allure générale de la fig. En aucun cas je ne pense que j'aurais la même chez moi. Ensuite en boutique, je suis assez grand pour décider si le produit final me plaît et s'il vaut , pour moi, le prix qu'on m'en demande, si j'ai envie de jouer avec. Et parfois je n'achète pas. C'est tout.
    Les photos officielles ne trompent sans doute pas grand monde, et c'est pourquoi la première chose qu'ont faite les blogurinistes les plus consciencieux c'est de prendre en photos les figurines sorties de leur boîte de Conf AdR et de les publier sur le web, où elles étaient atendues.
    3
    Jeudi 10 Janvier 2008 à 14:27
    Bonjour,
    j'ajoute une petite réponse rapide à deux de vos réactions. Est-ce qu'un jeu de figurines ce ne serait pas d'abord pour jouer ? A priori oui, comme son nom l'indique, mais pour certains (dont j'avoue faire modestement partie) c'est un loisir complet que GW appelle le Hobby en ce qui les concerne. C'est sur cette base que certains fustigent les armées non peintes et que d'autres se croient les membres d'une caste (je vais essayer de développer ça un peu plus longuement dans ma réponse aux réaction de la deuxième partie de l'article et peut-être dans un futur article de cette rubrique "du plomb dans la tête".
    Ensuite je reviens sur la "tromperie". C'est bien le mot qui a été employé par beaucoup sur les forums, y compris l'officiel (avant d'être copieusement "modéré") mais dans mon esprit il ne s'agissait pas de la tromperie qui consiste à essayer de faire croire au client que les figurines en plastique peintes de façon industrielle qu'il va acheter auront le même rendu que les prétirages en résine peinte par des pros (un enfant de 5 ans serait capable de comprendre la différence ! Groucho Marx : "ammenez-moi un enfant de 5 ans !") mais du subterfuge qui consiste à présenter dans la même vidéo les quelques très rares figurines de la nouvelle gamme disponibles pour le moment et de très nombreux anciens modèles en métal peints par le studio. Ceux qui connaissent la gamme font la différence, les autres non.
    Enfin, en ce qui concerne les règles, je vais me faire un plaisir de les tester en profondeur et de pondre ensuite un article qui vous dira (tout le bien ou tout le mal) que j'en pense. Contiendra-til de la contrepétrie... suspens !
    En tout cas merci pour votre lecture et vos commentaires !
    D@5ID
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :