• Cyberpunk Reload n°10

    Un Cyberpunk Reload un peu spécial cette fois-ci. Comme annoncé précédemment, j'ai découvert dans ma collection 2 suppléments Cyberpunk 2020 qui avaient échappé à la collecte de l'excellent GROG. Grand utilisateur des services de ce site, il m'était difficile de laisser passer cette opportunité de leur renvoyer un tout petit coup de pouce en rédigeant les fiches descriptives de ces deux suppléments. Ayé, c'est en ligne et je suis bien content d'avoir participé à ce qui se fait de mieux sur le Net : un travail collaboratif, désintéressé et de qualité.

    Pour plein de raisons, je ne vais pas reprendre ici la partie descriptive des suppléments mais plutôt vous renvoyer vers les fiches GROG en question. Toutefois, comme vous le savez, le GROG exige (c'est bien naturel) un ton neutre et froidement descriptif. Mmmmh, pas vraiment le genre du Cyberpunk Reload, ça. Je vais donc me lâcher en ces pages et vous dire ce que je pense VRAIMENT de ces deux ouvrages.

    On commence par la seule boîte de ma collection. Et ouais, un supp' CP 2020 en boîte, c'est le très méconnu Land of the Free. Bon, hop, un p'tit tour pour voir de quoi il s'agit sur le GROG :
    http://www.roliste.com/detail.jsp?id=9889

    Comme vous venez de le voir, il s'agit d'un supplément des plus didactiques pour exploiter le supp' de background sur les USA de 2020 : Home of the Brave. Je ne reviens pas sur le look : couv', mise en page, illus intérieures... tout cela est la même chose que pour HOTB. Juste un petit truc sur les aides de jeu fournies : elles sont abondantes et ça c'est cool. Par contre, elles sont laides et pourraient facilement être remplacées par 10 fois mieux avec un Photoshop et une imprimante. Le détail qui fait rire : il y a des fausses sorties d'imprimantes avec des petites bandes de papier à trous sur les côtés. Ouaip, comme avec une imprimante à aiguilles des années 80...

    Tout en m'efforçant de rester neutre au possible, j'ai quand même réussi à glisser dans ma fiche un élément d'appréciation (mais 100 % objectif) du contenu : c'est ultra-méga-hyper linéaire. A partir du moment où il s'agit d'une visite guidée des USA avec passages obligés dans les lieux considérés comme typiques ou "funs" (NYC, la cambrousse des Grandes Plaines, le Mississippi, New Orleans, le Texas, les Rocheuses), les personnages sont pris par la main et, malgré les efforts des rédacteurs qui proposent des épisodes optionnels, ils n'ont aucune véritable liberté. Cette contrainte est renforcée par une autre volonté didactique : alterner les moyens de locomotion. A part le pédalo et le patin à roulettes, on a le droit à tout : avion, voiture, camion, bateau sur la mer, bateau sur le fleuve... Un peu ridicule.

    Au bilan, c'est une campagne de fort peu d'intérêt et que je ne conseillerais en aucune manière pour découvrir l'univers de Cyberpunk 2020. Alors, pour ce qui est d'en tirer des trucs pour de l'anticipation réaliste, je vous raconte même pas...

    Le deuxième supplément apparemment donc méga-collector, c'est Pacific Rim Sourcebook. Là aussi hop, un nouveau p'tit tour pour voir de quoi il s'agit sur le GROG :
    http://www.roliste.com/detail.jsp?id=9888

    Hmmmm, un supplément Cyberpunk 2020 sur l'Asie : ça sent bon les Ninja et les coups de pieds dans la tronche, ça. Exact. Mille fois exact.

    Comme vous avez pu le lire, l'essentiel du supplément, façon Eurosource, est consacré à une description pays par pays de l'Asie (et aussi de l'Australie, faut pas déconner non plus). Bon, tout cela ayant été largement co-écrit par des auteurs du cru, on ne vas pas se la jouer façon "aha, ces gars ne connaissent vraiment rien à ces pays lointains". Il n'empêche : ce n'est pas très, très intéressant quand même. Tout y est survolé à l'extrême (Tokyo ? 2 pages carte comprise. Les Triades ? une colonne A4. Etc.). De plus, une large part des descriptions est consacrée à rappeler des évidences telles (les Australiens aiment la bière glacée, les Chinois sont des putains de communistes...) que le contenu purement "anticipation" est vraiment mince : le poids de Arasaka dans le gouvernement du Japon, la réunification coréenne, c'est très convenu. A cours d'idées originales, la Chine et l'Australie connaissent toutes les deux des sécessions. En à peine une page chacun, rien ne pouvait vraimenbt arrivé d'intéressant aux autres (Indonésie, Vietnam...). Mouaif.

    Bizarre aussi cette volonté récurrente de vouloir absoulement nous faire créer des personnages originaires de ces pays. Le système de création de personnages japonais avec ses 10 pages de tables écrit tout petit confine au délire pur et simple. Moi qui croyais que sous les coups de boutoir de la globalisation un ressortissant japonais ressemblait de plus en plus à un citoyen américain, j'en suis pour mes frais.

    Heureusement, alléluïa, joie et allégresse : il reste le copieux chapitre sur les coups de tonfa dans la gueule. Pour un joueur US lambda de CP2020, l'Asie, c'est d'abord le vaste pays des arts martiaux, des ninjas et des nunchakus. Résultat : des règles injouables tellement elles sont détaillées sur 20 pages à intégrer (paraît-il...) aux règles plutôt simples du jeu de chez Talsorian. Des tables en veux-tu en voilà, une colonne A4 pour chaque type de coup... on se croirait dans Rolemaster.

    Au bilan, on est, avec ces deux suppléments parus en 1994, dans le bas du panier de Talsorian. Pas étonnant qu'ils aient échappé jusqu'ici aux filets des rabatteurs du GROG...

    « Alors toujours pas de suivi pour Hellywood ?Pour les jeux de rôles aussi le gouvernement s'occupe de notre pouvoir d'achat. »

  • Commentaires

    1
    Tristan
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 11:12
    Je suis très fier d'avoir ces deux supléments que je n'imaginais pas être cultes à ce point !
    Bon d'accord, avec le recul, ils sont nuls... Mais quand même, toutes ces tables de bonus d'arts martiaux ! Et les fligues de la Force de défense du Japon a côté desquels le vieux Militech Ronin faisait pitié. C'était de la ba.... euh du Cyberpunk 2020.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :