• Le monde de dans pas longtemps

    Toujours en quête de documentation pour notre projet maison de jeu de rôles d'anticipation réaliste (TAZ, bande de mécréants...), je me suis mis fébrilement à collecter tous les essais qui portent sur leur jaquette un millésime qui fleure bon le futur. Il y en a pour tous les goûts : 2020, 2025, 2030... Quand on cherche, on se rend compte que ce n'est pas ce qui manque. Bon, puisqu'on parle de millésime, autant le dire tout de suite : contrairement au bon vin, ce genre d'ouvrage ne gagne guère à prendre de la bouteille...

    Parmi ceux que j'ai déjà lu et, en partie, digéré (burp... certains ont eu du mal à passer, pour tout dire), voici le compte rendu de deux essais dont le principal point commun est de ne pas se risquer dans les eaux douteuses de la grande prospective pour s'en tenir au futur de dans pas longtemps.

    Le 1er essai monte à 2020. Il est l'oeuvre du célèbrissime futurologue français Joel de Rosnay, c'est 2020 : les scénarios du futur. Donc, non, ce n'est pas encore le titre d'un recueil de scénar' pour TAZ mais ça peut être intéressant quand même : de Rosnay est un expert reconnu depuis L'homme symbiotique et, au premier feuilletage, le livre semble assez orienté vers de choses concrètes sous forme de courts chapitres aux titres aguicheurs comme "reprogrammer le vivant" ou encore "l'affective computing".

    La méthode de l'auteur, pour ce livre qu'il a voulu, sans doute, plus accessible que certains de ses ouvrages précédents plus théoriques, est de tirer des enseignements pour le futur à partir des plus immédiats clapotis du présent, comprendre des trucs les plus hypes du moment (Facebook, Twitter, le Iphone... que sais-je encore).

    Indiscutablement, Joel est in de chez chébran et il les connaît tous les trucs. En même temps, l'exercice est salement casse-gueule et le livre, écrit sans doute fin 2007, se périme jour après jour. La section "L'Internet du futur" m'a notamment laissé sceptique tant j'ai eu l'impression de lire un chapitre sur "L'Internet du présent" (moi même étant, sans doute, depuis que je suis sur Facebook, un gourou de la branchitude cyber ;-!). Bref, passer plus de 50 pages sur de minutieuses descriptions du Wifi, des blogs, de BitTorrent ou de Google Earth ne m'a été d'aucune utilité pour imaginer l'avenir. Et en plus, c'est très ennuyeux : autant taper ces mots dans Google et expérimenter par soi-même ce dont il s'agit plutôt que d'en lire des définitions savantes sur du papier.

    Tiens, ça me donne une envie de digression : tout cela me fait furieusement penser à mes cours d'informatique à la Fac voici quelques années maintenant. En amphi. Avec juste un prof qui parle et nous qui devions noter des trucs comme "1ère leçon : le matériel et le logiciel" sur une feuille de papier. Complètement surréaliste !

    Heureusement, tout n'est pas à l'avenant dans le livre de de Rosnay et les passages sur la médecine et les biotechnologies, notamment, m'ont été utiles pour me mettre à jour dans un domaine que j'ignore à peu près complètement.

    En tout cas, faute de précieuses infos pour TAZ, au moins une leçon d'écriture à retenir : ne pas se laisser piéger à farcir le contexte du jeu de dates précises ou de détails techniques ("c'est en 2012 que sortit le révolutionnaire Xorglub modèle 12..."). Tout serait ridiculement périmé au bout d'à peine 6 mois.

    Avec le 2ème essai, on ne rigole plus et on passe franchement à 2025. Il s'agit de Le monde en 2025, le bien nommé (sobre, clair, efficace : pas comme TAZ qu'on sait même pas ce que ça veut dire ;-!). Il s'agit d'un ouvrage collectif placé sous l'autorité de deux illustres inconnus :
    Nicole Gnesotto et Giovanni Grevi. En fait, comme l'indique la signature de la préface par l'inénarrable Pascal Lamy, c'est un livre issu d'un rapport de prospective commandé par l'Union Européenne. C'est ni plus, ni moins que le petit frère européen des fameux rapports de la CIA (2020, 2025...). En un peu moins orienté turbans et aviation, bien entendu... Bref, du lourd, du sérieux, c'est pas là qu'on chopera les caracs du gun ultime pour TAZ, c'est sûr !

    Un mot sur le style d'abord. Les auteurs devaient bosser à la PAC ou au FEDER avant cette mission, c'est pas possible autrement. C'est lourdingue de chez lourdingue. La moindre affirmation est accompagnée de floppées de chiffres à vous faire tourner la tête ou, au moins, à vous faire tomber ce livre sur la tête si vous aviez entrepris, malheureux, de le lire au lit. En dehors du style, cela veut dire aussi que les auteurs se refusent à dire quoi que ce soit qui ne soit pas étayé par des chiffres ou, au moins, une tendance nette dégagée à partir de statistiques. Le résultat, pour schématiser, c'est qu'en ne se risquant à ne rien dire d'incertain, on est sûr de ne rien apprendre sur l'avenir (dont, à part Madame Irma, personne ne peut être sûr...) en lisant ce bouquin. En effet, sans vouloir être trop dur, je me suis parfois
    retrouvé en train de lire des affirmations  de 'ouf comme "l'Afrique sera le continent le plus pauvre", "le climat va se réchauffer" ou encore "le pétrole risque de manquer un petit peu quand même". Ah, sans blague ?

    Je ne vous mentirai pas : j'ai eu bien du mal à finir ce livre et cet exploit n'a été rendu possible que par l'emploi régulier de la fameuse technique connue sous le nom de "je saute des lignes c'est vraiment trop chiant". En même temps, les auteurs n'ont jamais eu l'intention d'écrire un ersatz de Oui-oui au pays du futur et on ne peut pas (trop) leur reprocher l'aridité de leur oeuvre. Au final, on retiendra surtout de cet ouvrage sa fonction de livre de référence grâce à sa copieuse bibliographie et recueil de liens web (35 pages plus 40 pages de notes de fin de texte...), associés aux nombreux chiffres précis déjà contenus dans le livre et rapidement accessibles grâce au classement des chapitres par pays ou région.

    A consulter à l'occasion, donc.

    Ou pas.


    « Des goodies Mondes en Chantier !Le retour du Western !!! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :