• Les figurines du parfait petit Alkemyste (1ère partie)

    Il y a quelques semaines les éditions Kraken nous ont proposé leur premier jeu : Alkemy, et quatre boîtes de base sont arrivées simultanément dans toutes les bonnes boutiques. Je guettais celle des matous depuis un moment et je m’en vais vous donner mon avis sur les figurines qu’elle contient et sur les règles du jeu qui vont avec…

    C’est dans la boîte !

    Ce petit article s’inscrit dans le genre que le jargon nomme « sortie de boîte » (out of the box). Il faut donc considérer qu’il s’agit des premières réactions d’un client, certes très pointu puisqu’il a joué à à peu près tout ce qui s’est fait en jeux de figurines disponible en France depuis un quart de siècle, mais qui ne fait pas de sentiment : il ne veut pas entendre parler du syndrome du petit poucet, du petit contre les gros, ni de l’indulgence de bon ton qu’il conviendrait d’avoir avec les débutants. Il ne fait pas de détail le client (surtout le client au détail d’ailleurs). Il est comme tout le monde maintenant, quand il voit un nouveau jeu se pointer il se demande si ça vaut bien la peine d’investir de petites sommes rondelettes pour se monter une belle armée / faction / bande / brochette (rayez les mentions inutiles) et se retrouver avec le tout sur les bras dans trois mois quand l’éditeur se sera volatilisé comme tant d’autres avant lui, ou pis, sera passé au plastique pré peint. Autant dire que miser comme je l’ai fait 25 euros sur une boîte de base d’Alkemy tient du pari Pascalien.

    Chat par exemple !

     

    Alors, après un long feuilleton pour Geeks* où il était question de savoir si elles allaient être un peu plus molles (ou plus dures) que les tirages non-peintes de Tanhauser, moins détaillées que les tirages en résine (ou pas) qu’il nous avait été donné d’admirer sur les salons et pendant les conventions, que valent ces figurines en plastique finalement ? Elles sont plutôt pas mal en fait. Elles sont correctement proportionnées (sauf les têtes), sans grosses erreurs (sauf peut être les papattes des matous mais bon …), assez détaillées mais sans trop ça ne sera jamais des figurines de concours pour autant, certaines parties des figurines n’étant pas finies ou négligées – regardez sous les capes), les lignes de moulure sont bien positionnées et les différentes parties des modèles de la boîte des gros chats en tout cas se mettent en place très facilement et de façon habile (sauf pour une). Cela se monte à la cyanolite (le plastique ne fond pas à son contact), mais reste très fragile (pas uniquement aux points de montage, partout : le plastique est fin et cassant) et surtout très léger (on entre là dans l’aspect psychologie du figuériste, vaste programme ! Allez, avec des aimants en dessous on retrouve presque le poids qui va bien). En revanche elles sont en nombre fort réduit (5) pour une boîte de base pour ce prix là (25 euros pour ceux qui ne suivent pas). J’aurais bien vu au moins deux troupiers de plus, plutôt que le ridicule ruban gradué en carton. Ah oui, ce n’était peut-être pas le même prix… Si vous êtes comme moi bercé par la wave des années 80 lorsqu’on mélangeait les figurines de toutes provenances sans distinction de marque ou de taille de socle**, juste pour jouer avec celles qui nous plaisaient, vous pourrez rajouter deux gros chats à votre groupe, histoire de le muscler un peu, en faisant appel au Guerrier Yao 1 d’Heraklyn dans la gamme du Retour des dieux ou, encore plus costaud, le Silat de chez Warcrow.

    Bon en tout cas le reste du matériel fourni (4 ou 5 cartes de profil, 1 carte de formules, 1 livret de règles, 6 dés spéciaux du D³ system, 5 cartes de combats, une planche de 21 pions) est de fort belle qualité ! Ok, c’est toujours moins cher que la boîte de base type Hell Dorado d’en face, mais ça reste du plastique aussi…

    Quelqu’un aurait-il l’aimable obligeance de me rappeler la raison pour laquelle on se fout sur la gueule gentlemen ? Et accessoirement : que font ce chat et cette grenouille ici ?

    J’ai lu quelque part qu’Alkemy serait en quelque sorte le premier jeu de figurines pacifiste puisqu’on peut y gagner une partie sans dessouder personne, et pour dire quasiment sans coup férir. Tu t’empares habilement de quelques bornes Jin en te faufilant discrètement entre les buissons et hop, tu gagnes ! J’aime autant vous dire tout de suite que je trouve ça bien con (je vais encore me faire des amis) : un jeu de guerre avec figurines c’est fait pour pousser des bouts de plomb qui vont s’en aller (c’est une abstraction) foutre gaiement sur la gueule de leurs adversaires, sous un prétexte ou un autre, et le plus souvent en s’assumant, c’est-à-dire sans l’ombre d’un prétexte ou d’une raison valable. Et c’est très bien comme ça !

    Mais ce n’est pas l’essentiel de mon propos. Ce qui m’a bien plus fait rigoler c’est le flupmff, le flukff, le plufff, ah merde ! j’y arrive jamais, l’univers du jeu quoi. Si je résume on a un monde qui ressemble… globalement à l’Eurasie, avec l’Australie en bas à droite. Le tout peuplé par des grosses grenouilles avec des plumes comme les indiens ( la nation Aurlok), des chinois bien chinois avec des trucs drôlement coupants (l’empire de la Triade de Jade), des chats humanoïdes qui sont censés être des poètes et viennent d’une république très vénitienne mais un peu plus sud que nord (la république khalimane), et des médiévaux tout mutés dans les marais putrides qui DOIVENT toujours se trouver quelque part sur la carte, sinon c’est péno (le royaume d’Avalon). Bon ok, des cartes d’univers d’héroïc-fantasy qui ressemblent plus ou moins à notre bonne vieille terre, on en a vu plus d’une***, et des mélanges improbables de races plus ou moins inspirées on n’en parle même pas, mais là quand même, à la poursuite des pierres alchimiques, Avalon la trompette, kerkastel ma bro, youyouyou les chants de guerre aurloks, leurs totems et le grand canyon, la garde dragon et la garde cobra (et la garde gerboise qui a été anéantie lors de son premier combat ?), et les Derw’ishs qui font valser tout le monde à grand coup d’épée dans la tronche, c’est l’overdose d’inspiration, c’est mon jubilé, c’est trop, j’arrête les figurines !

    (à suivre... ou pas, du coup !)

    * : geek c’est notre mot. Au moins un par article. Geek et geek et geek, ail ail ail.

    ** : C’était avant l’invention des socles en plastique qui ont rejeté les figueux hors du jardin d’Eden. C’était hier, c’était il y a mille ans…

    *** : puisqu’on parle de l’Australie, ça ne vous rappelle pas une carte de Bloodlust ?
    « Black Box primeur ?Les figurines du parfait petit Alkemyste (2ème partie) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Avril 2008 à 18:04
    Ben il y a moi déjà, je suis LE bon client type, le gaglu de bâse, le parfait pigeon. c'est bien simple, la moitié du marché de la fig. Française (au bas mot) dépend de mon budget figs...
    2
    Mercredi 9 Avril 2008 à 19:28
    Au risque de me répéter: je sais pas si je dois être d'accord avec ce que vous écrivez (on s'en fout d'ailleurs) (que je sois d'accord ou pas, pas de ce que vous dites...) mais j'adore la façon dont vous l'écrivez.

    Ah si les critiques de jeux de figs étaient plus souvent rédigées comme sur Mondes en Chantier, on se ferait moins ch## à lire toujours les mêmes trucs. Moi même tout blogueur que je sois, je regrette de n'avoir aucun style particulier. Je devrais tâcher de m'inspirer un peu de l'exemple David...
    3
    Jeudi 10 Avril 2008 à 00:00
    Ah, revoilà le critique décapant, un poil injuste et qui appuie là où ça fait mal !
    Un truc me chagrine cependant : pourquoi en aurait -on plus pour son argent avec 25 euros de métal (on ne parle plus de plomb!) que 25 euros de plastique ?  En cas de guerre, on pourrait fondre le métal et l'échanger contre autre chose ?
    4
    Dimanche 18 Janvier 2009 à 13:21
    La critique du livre des règles d'Alkemy, Genesis, est en approche sur votre blog préféré...
    It's Gonna Get Better !
    5
    [ALT+R] Fred
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 11:13
    BloodLust, c'était l'Antartique ^^

    Pour les figurines, je ne suis jamais devenu fan, trop myope pour les peindre. Mais j'ai vaguement suivi etune chose sûre, je n'acheterai actuellement rien de fantastique (peut-être de l'historrique...).
    Pas envie de DEVOIR jouer dans un certain univers ou un certain autre. J'ia quand même l'impression que le jeu de guerre avec figurines est devenu une machine très bien marketée, où l'on utilise à fond le goût de la collection pour vendre, ben n'importe quoi sauf des figurines.
    Enfin, s'il y a des gens qui achètent...
    6
    Narbeuh
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 11:13
    Aah bah, ça va : ça leur fait de quoi voir venir quand même :-))))
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :