• Outtabox : Parsely et Remember Tomorrow

    Pffff, voilà ce que c'est : j'ai commencé à prendre les bouquins édités par Ludo pour la Boîte à Heuhh en étant sûr qu'il mettrait la clef sous la porte dès le deuxième OVNI édité... et voilà déjà les #3 et #4 édités en quelques mois : ce gars-là ne s'arrête plus ! Un gouffre que je vous dis, un gouffre.^^

     

    Bon, allez, trêve de jérémiades, profitons de cette livraison de Printemps avec deux petits livrets encore bien surprenants et rafraîchissants.

     

    rt et pg

     

    A ma gauche, un poids mi-léger, Remember Tomorrow, un storygame à MJ tournant (avec des vrais bouts de jdr dedans, toutefois). A ma droite, le poids mouche, Parsely, un petit jeu apéro inspiré des premiers jeux vidéo (paraît-il...).

     

    pg

     

    Le tout petit livet (16 pages) un peu cheap de Parsely. Bon, celui-là, c'est vraiment pour la collec'. Il paraît que c'est hilarant mais j'ai du mal à me le figurer. Je ne suis déjà pas super fan de jeu vidéo mais de jeu vidéo textuel des années 80 ("prendre branche", "utiliser branche", etc...)... bah, largement encore moins.

     

    Donc, voilà , pour résumer, Parsely, c'est une aventure dont vous êtes le héros mise en scène par un MJ qui joue le rôle de l'ordinateur obtus ("Désolé, je ne sais pas *aller faire foutre* quelque chose. Veuillez reformuler votre requête.") et les joueurs jouent collectivement le personnage tout pixelisé. Un délire de geek, en quelque sorte.

     

    Passons aux choses sérieuses du pourquoi du coment de ma commande chez Heuhh avec le très attendu Remember Tomorrow. Là, c'est du jeu narrativiste, storygame ou ce que tu veux, ami lecteur, pour dire que ce n'est pas un jdr traditionnel. Surtout, c'est du cyber ou du post-cyber ou tout autre terme, ami lecteur, pour dire que c'est du futur proche. Donc, je dis : banzaïïï !!!

     

    rt1

     

    La couverture de RT : très classe. J'aime vraiment bien le titre de ce jeu post(?)-cyber. Par contre, le sous-titre me semble bizarrement traduit, ça fait un peu argumentaire à deux balles alors que je ne crois pas que ce soit l'intention du sous-titre original (near future role-playing). Sinon, pour le reste de la forme, c'est un livret petit format d'environ 50 pages. Le papier n'est pas top mais le tout est d'une finition irréprochable et permet de maintenir les prix dans le domaine du très raisonnable pour de la micro-édition.

     

    rt2

     

    Aaaaah, on voit que c'est du cyber ! D'une, il y a des photos pourraves en noir et blanc. De deux, il y a des filles qui tiennent des gros flingues. Vous avez déjà lu le Cyberpunk Reload sur MeC ? Ca devrait vous plaire. ^^

     

    rt3

     

    Bon bah... ça se confirme ! ^^

     

    rt4

     

    Je ne sais pas si ça vous le fait aussi mais je trouve que cette fiche de perso a un je ne sais quoi de la fiche Cyberpunk 2020 édité par Oriflam, non ? Les polices, les petites cases à cocher, le trait noir...

     

    D'ailleurs, tout ceci n'est pas très étonnant. D'une part, si j'ai bien compris l'argumentaire de l'auteur, l'idée vient vraiment d'une longue pratique de ce jeu jusqu'à arriver à un point de saturation face aux couches, de règles, au matos à ne plus savoir qu'en faire, aux 50 suppléments... tout ça pour une expérience de jeu apparemment souvent décevante (tu m'étonnes ^^). D'où la volonté d'écrire un jeu plus moderne, plus court, plus "direct à l'essentiel" pour continuer à jouer ces aventures cyberpunk. Et hop, Remember Tomorrow. Bon, déjà, cette démarche évioque vraiment un fort écho en moi et je ne peux donc que l'approuver sur le fond.

     

    2ème remarque à propos des fiches de perso : il y en a. Donc, ce n'est pas totalement un storygame où les joueurs "jouent" le récit mais plutôt un jdr un peu fumé où on joue un PJ réservé + des PJs communs + le MJ à tour de rôle. Clairement, ça me parle plus que le pur storygame. Par contre, même remarque que pour le précédent jeu de la BàH, Dirty Secrets : ces joueurs là ne vont pas être si faciles à recruter.

     

    Comme on s'en doute, les règles sont bien présentes pour gérer tout ça. C'est même, avec les exemples, l'essentiel de ces 50 pages. Je ne vais pas les décrire toutes ici mais je les trouve bien plus facile à comprendre que celles de Dirty Secrets. J'aime beaucoup leur ressort narrativiste qui consiste à obtenir d'emblée un résultat à l'action et à ensuite trouver une justification narrative de celui-ci (victoire ou échec) en fonction des caractéristiques des protagonistes. La gestion hyper à la coule de la cybertechnologie me semble aussi une bonne idée.

     

    Je pose d'ailleurs une question à Ludo et autres connaisseurs du jeu qui passeraient par ces pages : on peut utiliser le moteur de jeu dans une version classique à un seul MJ fixe ou pas ? Après une 1ère lecture, je ne vois pas ce qui l'empêcherait mais bon, ça peut m'avoir échappé. Alors ?

     

    Dans tous les cas : j'aime bien. Mais un bémol quand même : quelle est la loi tacite qui a décérété que les storygames devaient faire 50 pages tout mouillé et ne pas proposer plus d'une page et demi de background ?

     

    Là par exemple, le livre s'ouvre sur un très intéressant exercice de qualification du genre cyberpunk sous forme de mots-clefs et conseils de jeu bien sentis : l'importance des marques, le cosmopolitisme, le nomadisme... c'est cool. Mais en deux pages , putain ?! Pourquoi s'être arrêté là et nous balancer ensuite des tonnes de règles sur le reste du bouquin ? L'auteur était rudement bien parti et il y a même dans ces deux pages plus de cyberpunk que dans certains suppléments CP 2020 de ma connaissance mais deux pages c'est bref quand même, non ? Au final, un béotien qui veut raconter des histoires à 'laide de l'outil Remember Tomorrow saura juste que le cyberpunk, en gros, c'est des solos avec des cybergriffes rétractables qui se battent contre des corpos. Waouh.

     

    Le background, quand c'est bien fait, ce n'est pas une maladie honteuse quand même, si ? J'attends donc le jeu narrativiste/storygame qui soignera autant la présentation de son contexte que ses règles. Ca existe ?

    « Woy, woy, woy, du suivi pour AmnesYa 2k51 !L'invitation aux voyages... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai 2011 à 09:21

    Bonne présentation de RT, avec des points forts et faibles. Je suis même d'accord sur le fait que c'est cheap coté background. :)

    Par contre, pour PG... rhô mais tu vas regretter, Brand pensait comme toi, puis il a essayé!!! ^^ héhé...

    2
    Dimanche 26 Juin 2011 à 18:48

    L'approche ultra-light des règles me semble plus que séduisante. En revanche, le background rachitique n'incite pas à l'achat. 

    Peut-être que la Boîte à Euh pourrait produire/réaliser un supplément de background générique ? Un supplément à mi chemin entre boîte à outils et étude du genre qui donnerait toutes les clés pour bâtir son univers cyberpunk à soi ? Un peu comme GURPS Cyberpunk ou Ex Machina, mais en beaucoup plus concis.

    Comme les règles sont déjà présentées dans Remember Tomorrow, cela fait de nombreuses pages de moins à rédiger et plus de place pour présenter/expliquer le genre cyberpunk. Ses postulats. Ses clichés. Ses limites. Ses possibilités.

    Ca, ça serait idéal.

    En l'état, le manque de background/conseils m'incite plutôt à éviter le jeu qu'à l'acheter. J'ai également l'impression que certaines règles ne sont pas assez expliquées/argumentées et donc sujettes à de mauvaises interprétations.

    Dommage

    3
    Aleksi
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 10:58

    Monostatos de Fabien Hildwein?

    4
    Lefufu
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 10:58

    Grand fan de la mouvance cyberpunk; disciple de K.Dick, Asimov, Gibson et d'Hamilton pour ne citer que les plus connus; je suis très curieux de tout ce qui se revendique de ce genre, et suis très critique vis à vis de celà.

    Je me pose donc cette question que j'aurai aimé voir développer par notre cher chroniqueur: comment fonctionne le "Meuteujeu" à tour de rôle? Je trouve ce concept étrangement associé à l'univers "flesh and steel"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :