• Terra Incognita : la saison des cendres ? (2ème partie)

    Voici donc la deuxième partie du teaser du prochain supplément pour Terra Incognita : le scénario Un sinistre voyage.


    Quel suspens, mon Dieu, quel suspens !

     

    volcan-islande2.jpg

     

    Si tu ne veux plus des cendres c'est l’heure de monter

     

    Donc, comme on essaye de vous le faire comprende finement depuis plusieurs jours, Un sinistre voyage parle, entre autres, de volcans et autres cataclysmes naturels.


    Oui, il y a une finesse dans le titre.


    Des jeux de mots laids au trekking en terrain hostile, il n'y a évidemment qu'un pas. Et croyez-moi, compte tenu du scénario que nous allons vous proposer, cela pourrait bien être un pas de géant.


    C'est pour cela que, dans les annexes du scénario, nous vous proposons des règles spécifiques, appelées règles de crapahut, pour simuler la difficile progression d'un groupe de PJs dans tout milieu hostile prêt à s'effondrer sous leurs pieds, sur leurs têtes ou tout autre désagrément de ce genre.


    Là aussi, vous pouvez télécharger la preview PDF de cette annexe en cliquant ci-dessous.

     

    annexe-crapahut.jpg


    Le Vizir et les vizirettes

     

    Que cela monte ou que cela descende, n'oubliez pas, quant à vous, de venir dans deux jours découvrir ici-même le royaume fantasmé du Grand Achabé et son gouvernement sévèrement secoué. Lors d'aventures trépidantes, vos personnages pourront tenter de  mettre fin aux avanies d'un royaume où la tectonique n'a rien mais alors rien d'une danse à la mode !

     

    ambassade-grand-achabe-petit.jpg

    Interlude

     

    Des poissons d'or et des mailles jouaient dans le camail d'une fontaine arabe. Sur des tapis des velours, bien faites pour l'amour, en d’intenses parades, filles venues des portes d'orient des montagnes d'Afghanistan, des bayadères tentaient d'attiser les désirs d'un prince blasé.

    Le Prince dit : « Je m'ennuie ! Grand Vizir conte moi la chevauché sans merci des guerres d'autrefois ! »

    Le Grand Vizir se leva et la main sur le cœur pour plaire à son bon seigneur voici ce qu'il raconta : « Bardés de fer et de feu, la haine dans les yeux pour terrasser le monde, passant tout comme à l'enfer les hommes par le fer et violant les Jocondes, guerriers venus des portes d'orient, des montagnes d'Afghanistan, des cavaliers se jouant de la peur semaient la mort et la terreur… »

    Le Prince dit « Ca m'ennuie, Grand Fakir donne moi le charme dans lequel bientôt l'ennui bientôt me plongera ! »

    Le Grand Fakir se leva et la main sur le cœur, pour plaire à son bon seigneur, voici ce qu'il ordonna : « Dans cette coupe où tu vois les herbes qui des bois contiennent les puissances, tu trouveras si tu veux, ô Seigneur Généreux, l'oubli de l'existence. Filtre venu des portes d'orient, des montagnes du même endroit, cette liqueur versera dans ton cœur le très doux secret du bonheur… »

    Le Prince dit « Essayons » puis il bu sans tarder la coupe et sous le poison il tomba foudroyé, sur la carpette. Le Grand Vizir et le Fakir tout rouges de plaisir montraient une joie folle car le Prince empoisonné, ils allaient hériter du Petit Achabé.

     

    « Terra Incognita : la saison des cendres ? (1ère partie)Terra Incognita : Un sinistre voyage (scénario) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :