• Vivre en 2004... euh... en 2040 sur France 5

    2040-dessin.jpg Ce n'est pas parce que le projet de jeu futuriste TAZ est plutôt en sommeil sur les Mondes en Chantier en ce moment qu'il ne faut pas maintenir une veille scientifique permanente sur tous les sujets qui pourraient concerner cet univers de jeu, c'est-à-dire les "chocs" du futur et les affres de la post-modernité en général.David et moi lisons beaucoup sur ce sujet, on parcourt le web et même, et même, ne négligeons pas d'utiliser ce bon vieil outil du XXème siècle, la télévision. Mais oui.

     

    Cela tombe bien, la chaîne de TV France 5, se rappelle à nous avec la diffusion (puis rediffusion) ces jours-ci d'une série de 4 documentaires de 52 mn au titre éloquent : Vivre en 2040. La série est composée d'abord (logique implacable) de "Naître en 2040" puis de "Se déplacer en 2040". On pourra après cela aller "Manger en 2040" puis, repus, aller "Habiter en 2040" pour faire un gros dodo. Bon, alors, pour un rôliste, il manque "Hacker un ordinateur en 2040" et "Tirer au lance-grenades automatique en 2040", bien sûr, mais toute cette vision de la vie quotidienne du futur peut être tout de même fort utile pour donner de la crédibilité à l'univers du jeu et pour alimenter en petits détails croustillants les descriptions.

     

    Alors, oui. Mais, en fait, non.

     

    Je ne sais pas si vous vous souvenez mais Arte avait diffusé il y a quelques temps une série de documentaires dont nous vous avions parlé ici même. Le sujet et même le titre en étaient assez proches : "2057, le monde de demain" (http://mondesenchantier.over-blog.com/article-6055641.html). Ces docus germano-étatsuniens en mettaient plein les yeux avec des décors et effets spéciaux pas si loin de ceux de Minority Report et autres blockbusters SF. C'était vraiment classe.

     

    Ne vous attendez pas à ça si vous regardez les docus (français) de France 5. Ils sont essentiellement composés d'images du monde actuel, d'interviews (scientifiques, sociologue...) et, quand même, pour évoquer l'avenir, des scènes en animation qui, malgré leur volonté arty ("mais euh, c'est fait exprès que ce soit mal dessiné" :-!), échappent rarement au ridicule. Bon, en même temps, le volet "Se déplacer en 2040" étant signé d'un réalisateur rennais, c'est l'occasion, à défaut de s'imaginer dans une mégapole futuriste... de voir sous tous les angles les bus de la STAR, le métro rennais et la banlieue pavillonnaire du cru... ouééééé.

     

    2040-ecran.jpg

    Je ne vais pas vous mentir : je n'ai pas kiffé, comme on ne dira sans doute plus en 2040. J'ai regardé le "Se déplacer", j'ai zyeuter vaguement le "Naître" et j'ai laissé tomber, il est à vrai dire peu probable que je regarde la suite. Ce n'est pas mauvais, ce n'est même pas tout à fait inintéressant mais :


    - comme je le disais plus haut, c'est vraiment trop cheap. Y a rien à faire, représenter le futur à la télé ça demande quelques moyens supplémentaires.


    - c'est vraiment de la prospective prudente. Le principe consiste surtout à faire le point sur l'état actuel du sujet, sans trop extrapoler. On a vraiment l'impression parfois de suivre une série sur "Vivre en 2004" quand même. Seules les scènes animées explorent le futur et sont montrées aux experts qui s'empressent de ricaner en disant qu'on n'en sait rien, on ne peut rien dire, rien de tout cela n'est sûr, ma bonne dame. Ah oué ? Et c'est un peu le principe de l'avenir ça, non ? A ce compte là, on pouvait aussi ne pas le faire le docu.   

     

    - dans le même ordre d'idée, je pense que les rares perspectives ouvertes, en théorie, sur les années 2040 sont erronées. 2040, les gars, c'est dans 30 putains d'années ! Il y a 30 ans, personne n'avait d'ordi chez soi, pas de téléphone portable, pas Internet, c'était la Guerre Froide, on pensait que le chômage de masse n'allait pas durer, tout ça. Et là, 30 ans dans le futur, on a l'impression que c'est 2010 en à peine différent, à un ou deux gadgets près. Je n'y crois pas. Je n'adhère pas à toutes les thèses de Ray Kurzweil et consorts transhumains, loin de là, mais là il y a de la marge.

     

    - certes, ce sont des docus français, sur une chaîne qui s'appelle France 5 mais j'ai trouvé que le propos était trop franco-national. Le monde est globalisé, on peut penser qu'il le sera encore plus demain avec la montée en puissance des pays émergents, j'aurais aimé voir un peu plus loin que Cesson-Sévigné quand même^^.

     

    Bon bah tant pis, on va quand même continuer la veille.

    « Les 400 coupsRoue Breizh, le jeu de plateau des Rois de Bretagne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :