• 1 commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Et oui. Mais le problème, c'est que l'Espagne est sans doute désormais l'autre pays du jeu de rôle en Europe avec une production très conséquente, notamment de la part de l'éditeur NoSoloRol.

    Fort heureusement, on vit une époque qui a ceci de remarquable en termes éditoriaux que désormais, grâce aux précommandes, foulancements et autres communications via le web 2.0, on trouve toujours la place pour financer une petite traduction maison, même si elle n'intéresse que, disons, 100 ou 150 personnes.

    Ainsi, la courageuse Loutre Rôliste a décidé de résolument exploiter ce filon ibérique en proposant coup sur coup les VF de Blacksad, Hitos et, pour ce qui nous concerne dans ce papier : Pequeños detectives de monstruos.

    Hablo español como una vaca francesa

    Bon, déjà, un constat : c'est hyper beau. Si j'ai bien compris, l'auteur est aussi l'illustratrice et on a vraiment l'impression d'avoir un objet fini et non pas des bouts de texte et des illus collées avec plus ou moins de bonheur les uns à côté des autres. Rien que ça, ça fait déjà envie.

    Voyez d'ailleurs cet extrait intérieur de la version espagnole.

    Hablo español como una vaca francesa

    Chouette, hein ?

    Le livre est d'un format intermédiaire, tout couleurs, sur 96 pages. Le tout pour un prix raisonnable pour l'équivalent d'un gros album pour enfants : 29,90 en VF.

    Il n'est pas si facile de trouver en français des infos sur le fonctionnement du jeu. Si tu as pris, ami lecteur, Espagnol LV2, tu peux peut-être t'en sortir avec de nombreuses sources dans la langue de Sergio Ramos. Comme cette vidéo de l'équivalent local de Rôliste.tv qui présente un feuilletage complet du livre de base :

    Mais pour ceux qui comme moi ne vont pas plus loin que "un cafe con leche, por favor", il faut galérer un peu pour trouver des infos.

    Pour le contexte, il s'agit d'incarner des chasseurs de monstres. Vous savez ? Ces monstres qui hantent les placards, dessous de lit, couloirs non-éclairés, etc.

    Apparemment, les règles sont très simples, public visé oblige. Pour résoudre une action, 3 D6 sont lancés et le résultat médian est retenu. Les difficultés sont de 2 pour quelque chose de très facile, 4 pour 6 des choses "normales" et 6 pour du très difficile.

    Cependant, quand le PJ est effrayé ou si un monstre l'a mordu, on doit choisir le score le plus bas. A l'inverse, si l'enfant a un objet qui peut aider dans une situation particulière (une veilleuse, un sac de bonbons, un doudou, etc.), on retient le dé avec le score le plus élevé.

    Pas de calcul (il faut juste connaître l'ordre des chiffres de 1 à 6), lecture du résultat directe. En un mot : malin.

    Après, apparemment, la notion de peur paralysante mais à surmonter pour réussir à vaincre finalement le monstre apporte un plus, notamment une dynamique qui structure la partie : on découvre un monstre / il nous fait peur / il est dangereux car on a peur / on réussit à surmonter nos peurs / le monstre n'est donc plus dangereux.
     

    Il y a aussi des stickers, certificats et autres petites choses adorables qui doivent aider à donner du concret pour nos chères têtes blondes mais là je n'ai pas super bien compris à quoi tout cela peut servir.

    En tout cas, je suis personnellement bien intrigué et c'est là un projet de traduction que je vais suivre de près.

    Si vous voulez participer aux précommandes, c'est là : http://laloutreroliste.fr/petits-detectives-de-monstres/545-pack-petits-detectives-de-monstres-livre-pdf-carnets-et-stickers-1-scenario-offert-precommande.html


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Alors, ami lecteur, tu rêves de pouvoir emporter ton mook préféré (nan, pas celui-là, l'autre !) en vacances sur la plage ou dans le train ?

    Et bien, tu devrais être exaucé.

    Après de nouvelles avanies qui m'ont fait tout simplement perdre de vue la date originelle de sortie de ce numéro, notre #14 va voir le jour courant juin. Plus précisément dans la  deuxième quinzaine de juin en PDF puis fin juin en version papier. Comme d'hab' il sera dispo dans la plupart des boutiques physiques, par VPC (via notre site ou d'autres boutiques en ligne) ou bien sûr via RapideJDR/DrivethruRPG pour la version PDF.

    Assez parlé boutique. Tadam, la couvrante !

     

    Di6dent #14 avant l'été !

    On va avoir là un numéro dense, sans doute assez épais, avec un théma consacré à la question de la chose politique en jeu de rôle. Comme il se doit, les pistes de réponse explorées seront suffisamment diverses pour que chacun puisse y trouver, espère-t-on, un petit quelque chose qui l'aidera à réfléchir à notre loisir.

    Plus précisément, on aura :

    MAGAZINE
    À Chaud
    Vox Populi : éditeur, espèce en voie de disparition ?
    L'interview 100% JDR : Grégory Privat
    Avant j'étais rôliste : Stéphane Bura (INS/MV, Bloodlust, Scales...)
    Le Syndrome du Panda : Cadwallon
    Avant-première : Itras By
    Mon truc à moi : recherche universitaire & jdr
    À saisir : Vornheim / A Red and Pleasant Land
    Le pain et la planche (game design)
    Inspi : House of Cards
    À froid : Würm (critique, interview & scénario)

    THEMA : le rôliste, animal politique ?
    Panorama
    Cyberpunk not dead ?
    Interview : FFJDR
    Savoir se tenir à table
    Scénario Technoir : le Boudayin
    [ALT] Sur les Frontières : Enthousiastes !

    PLAY
    Scénario Knight (officiel)
    Fiche de mission Sweepers INC (officiel)
    Le Gros Morceau : Lady Rossa, un jeu complet de Benjamin "Macbesse" Kouppi

    Rendez-vous dans quelques jours pour vous livrer de premiers aperçus de tout ce beau et bon contenu.

    D'ici là, n'hésitez pas à checker notre page web et/ou notre Facebook :

    http://www.di6dent.fr/

     


    votre commentaire

  • votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires